Mon ptit dernier

 

Julie Beaupré est mère de 3 enfants et elle est une passionnée de la grossesse et de l’accouchement. Elle travaille auprès des femmes enceintes depuis plusieurs années comme accompagnante à la naissance et massothérapeute.

 

 

À toi, la maman inquiète,

L’an passé, à la même date, je débutais ma troisième grossesse. On commençait à peine, mon mari et moi à s’y faire a l’idée. Ce petit bébé, cette troisième grossesse, n’était pas tellement planifié dans notre routine familiale déjà très chaotique. Une maman qui commence son cours en massothérapie et qui travail les soirs et la fin de semaine, une grande fille à l’école, un petit garçon différent avec ses propres défis et un mari qui travail temps plein et qui fait sa maîtrise les soirs de semaine.

Qu’est-ce qui nous a poussé à vouloir sacrifier le fameux quatuor ‘’deux adultes, deux enfants’’? Qu’est-ce qui nous a donné envie de vouloir recommencer les couches et les nuits blanches alors que le plus jeune avait déjà plus de 3 ans? J’avais déjà allaité mon garçon longtemps, est-ce que j’avais vraiment envie de rembarquer dans ca ? Est-ce que je voulais vraiment sacrifier mon heure de jogging le soir? J’avais travaillé si fort pour me mettre en forme et ce moment me faisait tellement de bien au moral. Non mais, est-ce que j’avais vraiment envie de sentir encore le vieux régurgit jusqu’à dans la craque de sein? De changer des couches qui débordent de caca jaune? De manquer encore plus de temps le matin pour faire mes besoins ? Avoir 3 enfants tassé dans ma petite voiture avec leurs sièges Diono parce qu’on n’a pas les moyens de s’acheter une minivan ?

Pendant que mon bébé faisait son nid dans mon utérus, moi je me posais mille questions.

Mais maintenant il est là, du haut de ses 5 mois. Mon petit dernier. Mon troisième bébé. Il est la plus belle chose qui me soit arrivé cette année.

Je suis tellement heureuse d’avoir pu vivre un accouchement naturel en maison de naissance. D’avoir pu accoucher dans le bain comme je le souhaitais si fort. Je suis vraiment contente de pouvoir allaiter et me réveiller la nuit pour lui. Le porter sur moi avec mes trop nombreux porte-bébés. C’est grâce à lui que je peux vivre ces merveilleux moments.

La maternité ce n’est pas facile. C’est un affrontement à l’inconnu même rendu au troisième. On apprend tous les jours et on grandit ensemble.

À toi, la maman inquiète qui se sent perdu dans le monde de la maternité, je te dis : lâches pas! Il n’y a pas de bon moment pour mettre un enfant au monde. Il y aura toujours un obstacle à franchir et des défis à relever. Mais, tu vas vivre le plus beau rôle, celui d’être une maman!


Partager ce message


Laissez un commentaire