Maman GAGA pas toujours GAGA

Marie-Ève, Fils de 3 ans et fille de 9 mois, de Québec, amoureuse, femme de carrière et j'aime garder la forme :) Je vous concocterai des billets d'humeur pour vous rassurer, vous déculpabiliser et j'espère vous faire sourire xx

 

Premier billet d'humeur

 

Maman GAGA pas toujours GAGA

Je n’ai rien d’exceptionnel. Je n’ai pas allaité ni mon premier ni mon deuxième enfant. Pire encore ! Alors que j’avais tout de même tiré mon lait pendant 4 mois pour mon garçon, je n’ai pas daigné essayé répéter l’expérience pour ma fille née il y a déjà 1 an. J’ai bu du vin dès mon retour de l’hôpital question de célébrer l’arrivée de ma fille. Je n’ai pas fait de purées maison sans sel et sans sucre, je ne fais pas mon pain et je ne crois pas avoir désinfecté les jouets de dentition utilisés par mon fils il y a 3 ans que ma fille se met maintenant dans la bouche allègrement pour calmer ses rages ! Je crie parfois après mes enfants, je pleure occasionnellement et je serre les dents plus qu’à mon tour. Pourquoi donc une femme comme moi désire ou même, ose partager des billets d’humeur sur ses expériences de maman ? Parce que je suis comme vous toutes, aimantes et dévouées à ce que j’ai de plus cher, ma famille.

 

La motivation principale qui m’a mené à dire tout haut ce que je vivais tout bas est due au fait que mon dernier congé de maternité m’a fait réaliser à quel point on peut être seule lors de ces fameuses « vacances ». Et quand je dis « vacances », j’espère que vous entendez le sacarsme ! J’ai tout de même réalisé qu’il était possible de vivre cette étape en ayant une tout autre approche.

Devenir maman est un don de soi certainement. Du jour au lendemain, on accepte de sortir les cheveux gras, sans mascara, cernés jusqu’aux genoux, et ce sans gêne ! Le mou devient notre meilleur allié et surtout le plus ample et oubliez les couleurs ! C’est noir ou gris ! Manger devient un fardeau ou un luxe et dormir, un miracle. Avoir des conversations entre adultes est chose du passé et si cela arrive, sachez que votre interlocuteur risque de se tanner de se faire couper par bébé qui demande votre attention à toutes les 2 phrases. Être maman c’est tout ça et encore tellement plus, mais maman ne veut pas dire qu’il faut nécessairement s’oublier, même si les étoiles sont alignées en ce sens. Lors de mon deuxième congé de maternité j’ai été capable de trouver du temps moi, je me suis entraînée comme jamais, j’ai médité, réfléchi à mon avenir, j’ai fait du ménage de mon cercle d’amis, j’ai muri et je me suis permise d’être vulnérable à certains égards. Je suis maman, mais je ne sais pas tout et je ne peux pas tout prendre sur mes épaules.

 

Je n’ai pas la vérité infuse parce que j’ai 2 enfants et loin de moi est l’idée de donner à ces billets une vocation éducative ou moralisatrice. Ce qui fonctionne pour moi ne fonctionne pas pour toutes les mamans et inversement. Je n’ai que le désire de partager des moments de vie et peut-être bien brisé l’isolement…voilà tout.

 

Certaines mamans trouveront outrageux ce qu’elles lieront dans ces billets, d’autres trouveront ça drôle ou même touchant par moment. Mais sachez que ce sera écrit avec mon coeur et en toute honnêteté.

 

Et le but est toujours de se sortir de sa solitude, non ?

 

Cheers !

 

Marie-Ève


Partager ce message


Laissez un commentaire