Toi, mon bébé-pique- bois, comment j’ai survécu à ton allaitement

Maman Flaurie sous le nom de Kittie Kursch

Je suis maman de deux petits trésors: un beau garçon de trois ans (allaité jusqu’à ses deux ans) et une petite chouette de 9 mois (toujours allaitée). Je suis également monitrice de portage depuis plus de deux ans. J'adore le portage, j'aime le fait de coller mes enfants et surtout d'aider les parents a tisser des liens avec leur enfant en portant. Je suis une fille d'action, j'aime quand mon horaire est plein et surtout quand il y a des défis: en plus d'être maman et monitrice, je suis étudiante en sciences pour un futur assez indéterminé pour le moment.
Je souhaite apporter au blogue de Maman Gaga un peu de mon énergie et de ma passion (pour l'allaitement et le portage) ! 

Toi, mon bébé-pique- bois, comment j’ai survécu à ton allaitement

Je me rappelle la première fois durant ma grossesse où j’ai croisé une femme portant son enfant dans une écharpe extensible. Bébé était tout bien collé contre sa maman, bien au chaud sur sa poitrine. Il y avait tant de tendresse entre ces deux êtres! J’ai tout de suite su que je devais porter mon bébé lorsqu’il serait là, recréer ce côté de tendresse pratiquement in utero.

Puis le jour J arriva. Après 40 longues semaines de grossesse, bébé pointe enfin le bout de son nez. Un coq de petits cheveux noirs, de beaux petits yeux : c’est fou comme je suis tombée en amour rapidement avec ce petit bonhomme. Cependant avec tous les beaux côtés de la maternité, de l’allaitement et du portage, vient l’apprentissage !

Tant la première mise au sein peut être difficile, le premier portage en écharpe peut l’être tout autant : je me rappelle encore, être pratiquement enroulée dans ma longue écharpe orange digne d’un rideau des années 70, seule, avec mon bébé qui ne voulait que les bras, mes cheveux gras, un parfum de lait caillé (car bien sûr mon chandail avait épongé quelques régurgits) et mon manuel d’instruction assez incompréhensible… Pas très glamour le premier mois post-partum, c’est loin d’être les belles photos des modèles de Oscha avec les cheveux dans le vent sur la plage! Pratique, pratique, pratique. C’était le mot d’ordre sur les groupes de portage, j’ai tenu bon, j’ai démystifié tout ça. Je n’ai aucun regret en regardant mes photos de nouages lousses dans mon rideau orange : c’est aussi ça la maternité.

Après le désir de coller bébé, vient celui de rester fonctionnelle tout en ayant bébé avec moi.

Comme n’importe quelle maman, je désire garder une vie sociale (tsé pas juste parler à mon copain qui ne comprend pas mes sautes d’humeur hormonales!), je désire aller magasiner (les vêtements de bébé sont si mignons!), aller dans les soupers de famille (ouin, pas toujours) !

Dans tous ces cas, il y arrive toujours un moment où bébé fait le pique-bois dans mon décolleté.

Bien sûr, la salle d’allaitement est soit inexistante, soit à l’autre bout du monde. Évidemment que je ne veux pas marcher 20 minutes avec un bébé en crise, car il a faim. C’est là que j’ai une révélation : l’allaitement en portage. Wow. Je me souviens la première fois que j’ai essayé : mon fils était un bébé collation, toujours au sein. Je crois qu’il pouvait boire aux demi-heures (à vrai dire, il aurait pu passer 24 heures avec un sein dans la bouche)! Traverser le centre d’achat avec mon pique-bois, à chaque 30 minutes, ça devenait un peu (beaucoup) l’enfer. L’allaiter dans mon ring sling est rapidement devenu essentiel à ma survie mentale. Les premiers temps je devais tout de même trouver un banc ou un fauteuil : je m’assoyais, desserrait mon anneau et il était à la bonne hauteur. Si jamais bébé était vraiment distrait, une partie de l’écharpe pouvait servir à l’isolé du monde extérieur. C’était vraiment rendre l’utile à l’agréable ou plutôt rendre la survie agréable.

Une fois bambin, les tétées étaient toujours aussi regroupées. Le pourquoi j’ai également adoré l’allaitement en portage. Le fait qu’il soit collé contre moi, dans le porte bébé, il était en déjà en position et ça réduisait aussi son désir de gymnastique! Je suis sûre que plusieurs connaissent

 

l’allaitement gymnastique : lorsque notre enfant trouve le moyen de se contorsionner et révolutionner les positions d’allaitement. On ne parle plus de l’image très romantique d’allaitement en madonne… On parle ici d’un bambin qui fait la chandelle en ayant le sein dans la bouche, d’avoir la main de ce dernier qui nous agrippe la bouche alors qu’il nous flatte la joue avec un pied… Miracle, en portage c’était tellement plus paisible! C’était presque comme retrouvé le calme des premières semaines (pleurs et régurgits en moins).

Tranquillement mon fils s’est sevré vu ma seconde grossesse. Puis une adorable petite fille a fait son entrée dans la famille, pile dans le temps des fêtes. Exactement durant la période de l’année des becs enrhumés, des pincettes de joue et des partys de famille interminables. On s’entend que c’est le genre de situation qui crie « portage » et qui refait tombé en amour avec l’allaitement en portage (un bon moyen de rester à table à jaser et passer du bon temps en famille). Mon ring sling est redevenu un essentiel, il était presque comme une extension de mes bras.

Aujourd’hui, avec du recul, je peux dire que le portage m’a permis de tenir bon dans l’allaitement constant de mes pique-bois. Il m’a permis de continuer à faire des activités, à animer mes louveteaux (scout) le vendredi soir et surtout, à retrouver un petit moment calme avec bébé et profiter de ma famille.

Si vous avez de petits piques-bois, il se peut que le portage soit votre solution pour récupérer un peu de mobilité et survivre!

Kittie Kursch *Les recommandations actuelles en matière d’allaitement en portage sont d’attendre que l’allaitement et le portage soient maîtrisés individuellement. Il faut également que bébé ait un bon tonus au niveau du cou. Il est recommandé d’allaiter le plus possible en position verticale, de rester attentive (donc ne pas faire plusieurs choses en même temps) et de s’assurer que les voies respiratoires de bébé ne sont pas comprimées *


Partager ce message